Rechercher
  • cabinet-pizay

Tout savoir sur les tests antigéniques Coronavirus COVID-19

Trouver tous les points de dépistage



La France est l’un des trois pays en Europe qui teste le plus dans la période de la crise sanitaire liée au coronavirus, avec plus de 2 millions de tests PCR réalisés par semaine en moyenne. Les tests antigéniques sont un complément précieux aux tests PCR. Par leur rapidité, ils permettent, dès la réalisation du test et le rendu du résultat au patient, de faire passer des messages importants pour qu’il s’isole s’il est positif et contribuer ainsi à casser la circulation du virus en France.


Qu'est-ce qu'un test antigénique ?


  • Le test antigénique complète les trois types de tests déjà existants :

- le test rapide d’orientation diagnostique - TROD - par prélèvement d’une goutte de sang, qui peut depuis le 11 juillet 2020 être réalisé par les pharmaciens ; - le test virologique RT-PCR, qui consiste en un prélèvement par voie nasale avec un écouvillon ; - le test sérologique qui consiste en une prise de sang.

Les autotests, qui pourraient être réalisés par les utilisateurs à leur domicile, restent à ce jour interdits.


  • Le test antigénique répond à la question : « le patient est-il ou non porteur du COVID-19 ? »

Un test antigénique détecte la présence du virus ou de fragments du coronavirus. Comme les tests RT-PCR, il permet le diagnostic précoce de la maladie dès la phase aiguë. Le test antigénique s’apparente à un test de grossesse. Il a la taille et la forme d’une carte de crédit et s’accompagne d’un écouvillon pour le prélèvement. Comme le test RT-PCR, le prélèvement est fait dans les narines (nasopharyngé). Il est ensuite placé dans une encoche de la carte où un liquide réactif est versé. Le résultat est disponible en quelques minutes (15 minutes en moyenne). Chaque professionnel de santé devra saisir l’ensemble des résultats des tests qu’il effectue, positifs et négatifs, dans l’outil SIDEP permettant d’obtenir des indications épidémiologiques robustes et d’effectuer un « contact tracing » immédiat.


  • Le test RT-PCR reste la technique de référence.

Le test antigénique est moins sensible mais sa rapidité de rendu de résultat est un atout pour casser les chaines de transmission et isoler les cas positifs. La réalisation des tests RT-PCR et antigéniques est gratuite pour le patient sans avance de frais. Dans quels cas peut-on faire un test antigénique ? Le test antigénique s'adresse en priorité aux personnes symptomatiques, pour briser les chaînes décontamination :

  • quand le test est réalisé dans un délai inférieur ou égal à quatre jours après le début des symptômes ;

  • pour les personnes symptomatiques âgées de 65 ans ou plus, une consultation médicale et une confirmation par test RT-PCR sont recommandées.

  • Il est également possible de réaliser un test sur une personne asymptomatique, dans le cadre d’une démarche de diagnostic, si le professionnel l’estime nécessaire.

Les tests antigéniques sont également utilisés dans le cadre de dépistages collectifs organisés au sein de populations ciblées (lycées, usines, hébergements collectifs, EPHAD…), en cas de suspicion de circulation particulièrement active du virus (potentiel de contamination, prévalence, etc.) En cas de d’apparition avérée d’un cluster, ce sont aux autorités sanitaires (Agences régionales de santé) de conduire l’investigation et la campagne de dépistage. Les personnes suivantes doivent être prises en charge par RT-PCR :

  • les personnes contacts;

  • les personnes symptomatiques lorsque les symptômes datent de plus de 4 jours;

  • les personnes qui présentent un risque de développer une forme grave de la Covid-19 dont le résultat au test antigénique est négatif : une consultation médicale et une confirmation par test RT-PCR sont recommandées.

  • les personnes asymptomatiques (sauf dépistage collectif ciblé pour trouver un cluster ou recommandation du professionnel de santé).

Consulter la fiche d'information grand public du ministère des Solidarités et de la Santé : Quels sont les tests que je peux faire pour savoir si j'ai la Covid-19 ?

Que faire après un test antigénique ? Si le test antigénique est positif, vous êtes malade, isolez-vous au plus vite. Contactez votre médecin traitant, identifiez et prévenez les personnes avec qui vous avez été récemment en contact pour éviter la propagation du virus. Vous pouvez également vous déclarer sur l'application TousAntiCovid. Si le test antigénique est négatif, soyez prudent. Il est possible que vous soyez porteur du virus dans des quantités non encore détectables. Dans tous les cas, respectez les gestes barrières. Consulter la fiche Test antigénique du ministère des Solidarités et de la Santé.

Quels sont les tests autorisés aujourd’hui ? La liste des tests autorisés, mise à jour quotidiennement, est disponible sur covid-19.sante.gouv.fr/tests. Tous les tests antigéniques figurant sur cette liste ont un marquage « CE » dont la conformité est vérifiée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et déclarent respecter les conditions de sensibilité et de spécificité requises par la Haute Autorité de Santé (HAS). Comme le ministère de la santé l’a déjà fait pour les tests RT-PCR et sérologiques, une procédure d’évaluation et d’amélioration continue des produits disponibles sur le marché a été mise en place. Le ministère a en effet saisi le Centre national de référence afin qu’avec l’ANSM, il puisse évaluer les performances « en vie réelle » des tests antigéniques et ainsi permettre de sélectionner les meilleurs tests sur le fondement des performances observées.

Qui peut réaliser le prélèvement ? Un médecin, un chirurgien-dentiste, une sage-femme, un pharmacien, un masseur-kinésithérapeute ou un infirmier et sous la responsabilité d’un médecin, d’un pharmacien ou d’un infirmier, de nombreux autres professionnels (les manipulateurs d’électroradiologie médicale, les techniciens de laboratoire médical, les préparateurs en pharmacie, les aides-soignants...). Une concertation avec les acteurs, notamment les sages-femmes, les chirurgiens-dentistes et les masseurs-kinésithérapeutes, est en cours pour élargir davantage encore les professions habilitées à réaliser les tests antigéniques. Pour chaque test effectué, le professionnel de santé doit : - communiquer le résultat du test au patient, avec un document apportant des recommandations sanitaires adaptées ; - retracer le résultat, positif ou négatif, dans le système d’information national SIDEP, qui détermine le suivi épidémiologique et la mise en oeuvre du « contact tracing ».

Où se faire dépister ?

Santé.fr met en ligne une carte, DépistageCovid, regroupant tous les centres et lieux de prélèvement permettant de faire un dépistage de la Covid-19. DépistageCovid permet une recherche par géolocalisation, et donne des informations détaillées pour chaque point de dépistage : ses coordonnées, les modalités d’accès et de prise de rendez-vous, les horaires d’ouverture au public, des services particuliers et le temps d'attente. Les données sont issues d’une base portée par la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) du ministère des Solidarités et de la Santé. Elles proviennent de déclarations des laboratoires et établissements de santé, auprès des Agences régionales de santé. Ces données sont mises à jour quotidiennement. Où se faire dépister ?

Voir tous les points de dépistage

Pour aller plus loin Site de la Haute Autorité de Santé Revue rapide sur les tests de détection antigénique du virus SARS-CoV-2 COVID-19 : les tests antigéniques sont performants chez les patients symptomatiques Site de l'Assurance maladie Tout ce qu’il faut savoir sur les tests antigéniques du SRAS-CoV-2 Article de Santé.fr Coronavirus Covid-19. Questions et réponses sur les tests de dépistage Site du Gouvernement Informations coronavirus Site du ministère des Solidarités et de la Santé Coronavirus (Covid-19)

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout